Déscription du label E+C-

Déscription du label E+C-

16 nov. 2017
Le label E+ C- kesako ? Interview de Thierry Gaieron, bureau d'étude GBE thermique

Présentez-nous l’entreprise GBE Thermique

"Le bureau existe depuis un peu plus de 1 an" mais monsieur Gaieron travail avec Maisons Ericlor depuis plus de 20 ans.

A quel niveau votre entreprise s’implique dans l’innovation des maisons de demain ?

"Le but de l'étude thermique est de vérifier la conformité avec la réglementation thermique, que les nouveaux matériaux soient conformes avec cette réglementation et qu'on améliore cette performance. Le but du bureau d'étude c'est d'apporter des nouvelles solutions et/ou de vérifier que les solutions proposées par le constructeur soient conformes."

A quel niveau vous intervenez sur le projet LAB Home de Maisons Ericlor ?

"GBE Thermique intervient sur le chantier Lab'home pour l'étude thermique avec simulation pour obtenir le label énergie 3."

Qu’est-ce qu’une étude thermique ?

"Une étude thermique c'est une saisie de bâtiment dans un logiciel qui contient un moteur de calcul, développé par le CSTB (Centre Scientifique de Bâtiment), qui permet de vérifier que la maison avec les matériaux et les systèmes soient conformes à la réglementation thermique. C'est aussi vérifier, optimiser et rechercher les meilleurs matériaux pour obtenir la meilleure solution. Avec une étude thermique on donne les puissances de chauffage installées dans chaque pièce."

Définition du label ou de l’expérimentation E+C- selon vous ?

"Le Label E+C- qui a été lancé pour parer la future réglementation environnementale de 2018-2020. Il y a 4 niveaux énergie et 2 niveaux carbone.

Le premier niveau d'énergie c'est seulement 5% de mieux que la réglementation thermique 2012, assez simple à obtenir.

Le deuxième niveau d'énergie c'est 10% de mieux que la réglementation thermique 2012, réalisable assez facilement avec des systèmes performants

Le troisième niveau d'énergie c'est 20% de mieux que la réglementation thermique et consommer 20 kWh dans le mois. C'est le niveau que l'on recherche pour le Lab'home

Pour le quatrième niveau d'énergie, il faut être à énergie positive.

Par rapport à la RT2012 ou l'on regardait uniquement le chauffage, l'eau chaude, l'éclairage et les auxiliaires de chauffage. Il s'agit là d'aller plus loin en regardant aussi toutes les autres consommations en énergies (électroménagers ...)

L'expérimentation c'est quelque chose de nouveau pour une réglementation thermique. Pour préparer la future réglementation thermique le ministère a mis en place un site internet qui permet de recenser tous les labels qui ont été fait. Ce site va reprendre tous les labels et les différents surcoûts. Cette analyse va servir pour préparer la prochaine réglementation 2018."

Quelle empreinte carbone du secteur du bâtiment et de l’immobilier ?

"C'est 20 à 25 % de l'émission totale de CO2 100 millions de tonnes sur les 560 Millions annuel."

Quels sont les leviers d’un chantier de construction qui vont permettre de réduire les émissions de CO2 ? Comment nous allons pouvoir agir au sein d’une construction pour réduire notre empreinte carbone ?

"Pour le calcul de l'émission de CO2 on va partir de la fabrication des matériaux jusqu’à la déconstruction de la maison sur un cycle de vie de 50 ans

On va prendre par exemple l'énergie qu'il a fallu pour fabriquer la brique, l'énergie qu'il faut pour l'emmener sur le chantier et la poser et enfin la déconstruction. On va prendre en compte aussi tous les réseaux extérieurs, les clôtures, les revêtements extérieurs, les réseaux intérieurs de chauffage, d'eau chaude, le réseau électrique, la peinture, les menuiseries. Le changement du matériel de chauffage va également être pris en compte dans le calcul. On sait qu'il va falloir changer dans quelques années la chaudière ou la pompe à chaleur. L'arrosage extérieur, la consommation d'énergie de la maison, le photovoltaïque."

Quels sont les leviers qui vont permettre à une maison d’être positive ?

"Les performances d'énergie seront la plupart du temps réalisés sur la consommation du chauffage, eau chaude, éclairage, auxiliaire et tout l'électroménager. Pour qu'une maison soit positive il faut que cette consommation hors énergie renouvelable soit inférieure à 0. Il faudra produire plus d'énergie que l'on va en consommer. Pour arriver à un tel niveau il va falloir favoriser les bonnes orientations augmenter, les niveaux d'isolation et mettre du photovoltaïque pour compenser."

Concrètement, comment on obtient le label E+ C- ?

"Pour obtenir le label il faut une étude thermique conforme au niveau demandé. Et ensuite on va déposer le dossier à un certificateur qui va étudier le dossier et regarder si l'étude thermique et le bilan carbone sont conformes. Et enfin il va contrôler que les éléments mis en œuvre soient conformes à ceux de l'étude thermique."

Pour vous qu’est-ce que l’innovation dans la construction de maison ?

"L'innovation pour les futures bâtiments va être de trouver des produits qui vont beaucoup moins consommer et émettre beaucoup moins de carbone. Avec cette nouvelle méthode de calcul ou l'on regarde les performances énergétiques mais aussi les émissions de CO2 ça va vraiment entrainer des changements puisqu'avant on avait tendance à sur isoler, à mettre beaucoup de système pour améliorer la performance seule. Tandis que maintenant il va falloir trouver un équilibre entre l'étude thermique et le bilan carbone et faire en sorte de stocker l'énergie qu'on va produire par le photovoltaïque pour pouvoir reconsommer dans la maison.

Au niveau innovation sur ce lab'homepar exemple pour être énergie 3 il a était choisi de mettre 6 panneaux photovoltaïques sur le toit et en plus de mettre une soulution de stockage. Le stockage n'est pas pris en compte au niveau du label mais on sait que plus tard il faudra en faire dans les maisons individuelles.

Le Lab'home de maisons Ericlor c'est une étanchéité à l'air améliorée par rapport à la réglementation thermique, un chauffage gaz avec du plancher chauffant, des panneaux photovoltaïques sur le toit. La structure est composée au niveau de la structure de briques avec une laine de verre de 120mm, au niveau des planchers on va avoir des ourdis polystyrènes en vide sanitaire très performants P015 avec des rupteurs de ponts thermique périphérique et de refants et une mousse de polyuréthane projetée pour poser le plancher chauffant même chose pour l'étage. La cloison entre le garage est une cloison spécifique avec des rupteurs de ponts thermique au niveau des rails. On a des menuiseries très performantes avec des volets roulants électriques avec une programmation des volets roulants, et pour finir une ventilation double flux hygro réglable ce qui nous permet d'obtenir le niveau 3 énergie du label E+C-. Avec une performance par rapport à la RT 2012 de 62 %.

Les thématiques «Savoir faire et innovation dans la construction»