Quel chauffage choisir pour ma maison ?

Quel chauffage choisir pour ma maison ?

2 mars 2020
Vous construisez votre maison et vous ne savez pas quel chauffage choisir au niveau de sa performance et de son coût ? Le chauffage de la maison représente en moyenne 60 % de la consommation d’énergie d’un ménage français. Quels que soient votre budget et vos besoins (équipement de régulation, chauffage d’appoint ou chauffage central), nous vous informons et vous aidons à faire votre choix. Depuis sa mise en place, la RT2012 propose des modes de chauffage adaptés à votre maison neuve dans le but d’abaisser la consommation d’énergie primaire à une moyenne annuelle de 50kWEP/(m2.an).

Zoom sur le plancher chauffant : une source de chaleur performante et invisible

L’Homme n’a cessé d’innover depuis la création du feu. De nouvelles installations ont fait leur apparition alliant performance et économies d’énergies. Le plancher chauffant en fait partie. Électrique ou hydraulique, il est devenu au fil des années le système de chauffage au sol le plus utilisé générant un gain de place conséquent dans votre maison et éliminant par la même occasion les radiateurs muraux.

 

Il assure une température ambiante et homogène du sol au plafond contrairement au radiateur qui offre une disparité de la température dans l’ensemble de votre pièce.

 

Plancher chauffant hydraulique

Le plancher chauffant hydraulique est constitué d’un réseau de tubes incorporés à une chape ou une dalle en béton dans lesquels se diffuse la chaleur à basse température. Il est possible de le raccorder à une chaudière bois, gaz ou à une pompe à chaleur géothermique ou aérothermique.

 

Le réseau de tubes en serpentin est disposé sur un isolant thermique en mousse de polyuréthane. Une chape est par la suite coulée sur l’isolant thermique.

La spirale constitue un circuit, raccordé à des collecteurs dissimulés dans un coffrage ou un placard pour le départ et l’arrivée d’eau. L’étude thermique menée au préalable par des professionnels déterminera la quantité de tubes nécessaires pour l’installation.

 

Les + 

  • Diffusion optimale de la chaleur
  • Fonctionnement en basse température
  • Gain de place et confort pour vos aménagements intérieurs
  • Plus écologique s’il utilise une énergie renouvelable (pompe à chaleur, solaire)

Les - 

  • Choix du type de revêtement plus restreint
  • En cas de panne, il faut casser et changer le revêtement
  • Nécessité de nettoyer tous les 5/7 ans (pour éviter la formation de boue)

 

Plancher chauffant électrique

Système de chauffage par le sol analogue au plancher chauffant hydraulique, le plancher chauffant électrique offre le même confort et fonctionne de la même manière. Il est constitué d’un réseau de câbles électriques chauffants intégrés dans une chape reposant sur un isolant thermique pour éviter les déperditions énergétiques. La chaleur est transmise à la dalle et diffusée à basse température.

 

Les + 

  • Moins coûteux à installer
  • Zéro entretien
  • Gain de place et confort

Les - 

  • L’électricité produite n’est pas une énergie renouvelable
  • Le plancher est mal valorisé dans la RT2012. Il demande souvent un complément d’isolation et/ou l’utilisation d’une énergie renouvelable complémentaire

 

Quelle que soit la solution que vous retenez en matière de plancher chauffant, vous aurez la possibilité de poser du plancher chauffant dans toutes les pièces de votre maison !

 

3 solutions de chauffage de la maison à la loupe

Chaudière gaz à condensation 

Avec la RT2012, rien ne vous empêche de chauffer votre maison avec des énergies fossiles, type gaz. Il faut seulement que la consommation d’énergie primaire n’excède pas 50 kWh/m2 par an. La chaudière gaz à condensation est régulièrement utilisée pour son système 2 en 1 avec chauffage et production d’eau chaude sanitaire dans toute la maison, de manière instantanée et constante.

Ce type de chaudière posée au sol ou fixée au mur a pour fonction de récupérer la chaleur de la vapeur d’eau issue de la combustion du gaz. Il est possible de combiner à ce système un plancher chauffant ou des radiateurs.

 

Le fonctionnement de ce système est simple. En brûlant du gaz, votre chaudière va tirer profit de l’énergie contenue dans les fumées de combustion. La vapeur d’eau contenue dans la fumée sera utilisée et l’eau en revenant dans la chaudière refroidira. Cette dernière condense, en libérant de la chaleur.

 

Les + 

  • Haut rendement énergétique
  • Garantie légale dite de bon fonctionnement d’une durée de 2 ans

Les - 

  • Entretien annuel
  • Rejet de CO2

 

Votre chaudière gaz devra obligatoirement être couplée à une énergie renouvelable type photovoltaïque, ballon thermodynamique et éventuellement poêle à bois.

 

Pompe à chaleur : aérothermique, hydraulique ou géothermique ?

La pompe à chaleur (PAC) est un mode de chauffage qui puise les calories au sein d’un environnement existant. Elle prélève son énergie du sol, de l’air ou de l’eau et la transforme en chaleur à un circuit de chauffage, qui grâce à un compresseur, le porte à une température plus élevée pour ensuite la restituer dans la maison.

Elle peut être raccordée au plancher chauffant ou à des radiateurs basse température.

 

La pompe à chaleur air-air, dite aérothermique, puise la chaleur contenue dans l’air ambiant avant de la restituer en pulsant de l’air chaud dans la maison.

Les + 

  • Simplicité d’utilisation et d’installation

  • Adaptée à la rénovation comme à la construction neuve

Les - 

  • Entretien annuel par un professionnel

  • Nécessite un chauffage d’appoint en dessous de certaines températures (entre -10° et -20°)

 

La pompe à chaleur air/eau, dite hydraulique, puise la chaleur contenue dans l’air et la restitue par un circuit d’eau alimentant un plancher chauffant ou des radiateurs.

Les + 

  • Possibilité de ne pas installer de chaudière en complément

Les - 

  • Nécessite un chauffage d’appoint en dessous de certaines températures (entre -10° et -20°)

 

La pompe à chaleur géothermique, quant à elle, puise son énergie dans le sol. Elle fonctionne grâce à des capteurs (horizontaux, verticaux) installés à l’extérieur de la maison, dans le jardin, qui permet d’amener la chaleur jusqu’à la pompe.

Les + 

  • Suppression des chauffages d’appoints, car la PAC fonctionne en totale autonomie

Les - 

  • Lourd investissement (nécessite un forage en cas d’utilisation de capteurs verticaux)

  • Compatible uniquement avec plancher chauffant et/ou radiateurs basse température

 

Poêle à bois ou granulés ?

Le poêle à bois connaît un franc succès. Plusieurs raisons expliquent ce phénomène : la hausse du prix des combustibles, les aides aux énergies renouvelables, mais aussi l’amélioration des performances du système. Il est de manière générale installé dans une pièce à vivre.

 

Avec une esthétique soignée, le poêle à bois s’intègre dans toutes les ambiances et vous offre une belle vision du feu et un bien-être total. Il fonctionne grâce à des bûches et permet entre autres de faire des économies d’énergie. Vous devrez toutefois le surveiller et l’alimenter en permanence afin qu’il continue à produire de la chaleur dans votre pièce.

 

Poêle à bois

Les + 

  • Plus silencieux qu’un poêle à granulés

  • Facile d’installation et simple à utiliser

Les - 

  • Visite annuelle, voire biannuelle d’un professionnel

  • Faible autonomie

 

Choisir un poêle à granulés, c’est opter pour un mode de chauffage à la fois écologique, économique, confortable et simple d’utilisation. Il vous permet de réguler la température de votre pièce et de bénéficier d’une grande autonomie de chauffage. Il fonctionne grâce à des pellets (granulés) et l’alimentation se fait de manière automatique contrairement au poêle à bois.

 

Poêle à granulés

Les + 

  • Facilité d’installation et d’usage

Les - 

  • Coûts d’entretien

  • Nuisances sonores

  • Prévoir un ramonage deux fois par an

 

Les poêles sont une solution d’appoint pour réduire la consommation énergétique de votre maison, mais ne peuvent chauffer toutes vos pièces.

Articles sur le même thème